Babes Day
Actualités | Locales

On a infiltré Babes Day !!!

le 22/10/2019 par Violaine Berté
Des semaines qu’on attendait cet événement pas banal porté par la non moins pas banale et carrément sympa Emmanuelle Gardan. On vous raconte ce qu’on y a vu et même ce qu’on y a vécu puisqu’on avait la grande joie d’y être invitées pour participer à un talk...

Babes day, c’est quoi ?

Une idée lumineuse rapportée des États-Unis en 2017. Un événement pour entreprendre l’égalité autour des entrepreneuses, artistes et créatives qui n’ont pas froid aux yeux. Une journée pour rassembler les hommes et les femmes et parler ouvertement et sans tabou de la place des femmes dans l’entrepreneuriat, l’art, la musique, le vin, le sport… Parler pour partager, gagner de la visibilité, encourager, soutenir. Tiens, ça nous rappelle quelque chose chez Entrepreneuze !

Un WarmUp pour bien se mettre dans l’ambiance

Donc vendredi soir 19h, ça démarre fort avec un “WarmUp” (ou une soirée pour réchauffer l’ambiance pour ceux qui sont américanophobiques). Le sujet : “ Un verre autour des femmes et du vin”. Soirée passionnante rassemblant 2 vigneronnes, Emilie Tourrette Brunet et Nadège Herbel ; une éditrice, Anne Zunino ; une journaliste, Elodie Louchez, et une modératrice inspirée, Eva Robineau. L’occasion de faire le point sur la présence des femmes dans les métiers du vin et de parler chiffres : aujourd’hui, les femmes représentent 25 % de la profession de sommelier et 65 % du vin est acheté par des femmes (supermarchés et caves confondus).

Babes Day

L’occasion aussi de remettre les choses en perspective. Les femmes ont toujours été présentes sur les exploitations mais la plupart du temps, en qualité de femmes d’exploitant, beaucoup de domaines étant tenus par des couples. On n’oublie pas non plus qu’il y a encore quelques dizaines d’années, les femmes étaient interdites dans les caves…

1961, la première pionnière demande le statut d’exploitante agricole. Depuis, les choses changent progressivement mais on note un véritable boom depuis 10 ans. Même si, aujourd’hui encore, le matériel n’est pas forcément adapté à la morphologie des femmes : on est forcément moins efficace avec des gants trop grands !

Bref, on aimerait tout vous raconter mais ensuite, on est allées déguster plusieurs vins qui n’étaient pas que “ élégants et légers” mais qui avaient surtout un sacré caractère, on a beaucoup aimé ! On vous conseille vivement le magnifique livre “Vigneronnes” de Sandrine Goeyvaerts pour en découvrir plus sur ce sujet passionnant.

Des talks pour découvrir et s’inspirer

Samedi matin 10h30, premier talk : partage d’expériences autour de l’entrepreneuriat féminin avec Caroline Plourdeau (Le Lapin Blanc), Mona Chaillou (Mauvaise Graine), Nathalie Chaillou (L’Atelier du Grand Moulin) et Violaine Berté (OLBEE et la Ruche du Bonheur by OLBEE). On parle de courage et de motivation, il en faut quand on se lance ! 

Un beau moment de partage avec le public, des moments d’émotions et beaucoup de bonnes ondes transmises pour dire que oui, c’est chouette d’entreprendre, mais ça demande du courage, un bon entourage, de savoir ce que l’on veut vraiment (et non, ce n’est pas un échec de redevenir salariée !) et surtout, ça implique d’être prête à vivre les montagnes russes au quotidien…

 

Babes Day

 

14h30, deuxième talk : Mai Hua, réalisatrice, color designer et blogueuse, échange avec Juliette Cottin, journaliste et co-organisatrice du Babes day. Elle revient sur son parcours et partage avec un auditoire conquis son expérience de réalisatrice. Dans son documentaire “Les Rivières”, projeté avant le talk, elle filme l’intime en réunissant quatre générations de femmes de sa famille. On parle de quête de soi, de transmission, de transgénérationnel. Un talk 100 % émotion et 1000 % inspiration !

16h30, troisième talk : les femmes et le sport. Rim Ridane, double championne du monde de boxe française, hypnothérapeute et conférencière ; Aurélie Bresson, présidente fondatrice du magazine Les Sportives ; Quentin Leportier, co-fondateur du collectif Ex æquo – Ensemble pour l’égalité femmes-hommes, et Yann Jezegou, expert en communication et auteur d’un mémoire sur l’émancipation des femmes à travers le sport, abordent les questions de représentation et de rémunération des femmes dans le sport.

Une problématique qui fait écho à celle des métiers du vin évoquée la veille lors du WarmUp. Les chiffres, encore une fois, parlent d’eux-mêmes : “En 2016, seules 11 fédérations sportives nationales sont présidées par des femmes contre 104 par des hommes. Elles représentent 37,5 % des titulaires d’une licence de sport en France et 16 % des arbitres. Un rapport de 2009 montre que 11 % des athlètes interrogées ont subi des violences sexuelles. L’égalité des genres et des sexes est donc un enjeu fort pour le milieu sportif. Encore peu représentées dans les métiers du sport, des championnes, des professeures d’EPS et des chercheuses travaillent à améliorer la situation et participent à combattre les inégalités.”

Une projection : “Les Rivières”, documentaire de Mai Hua:

« Il y a quelques années, on m’a raconté que j’étais issue d’une lignée de femmes très malheureuses. Mais moi j’ai une fille, Tâm, ça veut dire le coeur, et j’aimerais lui transmettre autre chose que cette histoire. Alors je me suis dit qu’à nous quatre on pourrait essayer de réaliser une nouvelle histoire familiale. Et peut-être même un film. » – Mai Hua

Un film sauvage, une plongée au coeur de l’intime et de l’universel, un documentaire où s’entremêlent quatre générations de femmes : Mai, sa fille, sa mère et sa grand-mère. 5 années à filmer sa famille pour la comprendre, une aventure intérieure bouleversante. Dans la grande salle de l’Atelier d’Arts Appliqués, l’émotion est palpable. On est nombreux et nombreuses à avoir les yeux rougis après la projection. Une grosse claque.

Un Pop-Up store

Babes DayToute la journée, 4 illustratrices et 16 créatrices ont exposé dans cet écrin magnifique qu’est l’Atelier d’Arts Appliqués, pour faire connaître et proposer leurs créations. On pouvait aussi retrouver aussi 4 guests : une tatoueuse, un corner littératures féministes, une couturière et un foodtruck. Super sympa de pouvoir se balader entre les talks, on a carrément apprécié !

Vous l’aurez compris, on a adoré Babes Day ! L’ambiance, la qualité des interventions et l’énergie avec laquelle nous en sommes reparties, encore plus convaincues de l’importance de ces espaces où femmes et hommes échangent autour des questions d’égalité, de visibilité et d’entrepreneuriat ! Seul regret, on n’a pas pu assister au concert de clôture organisé le samedi soir au Joker’s Pub pour cause d’agenda d’Entrepreneuze qui déborde !

En tout cas, Babes Day, c’est clairement un événement à ne pas louper pour faire le plein de bonnes énergies et refaire un tour de montagnes russes avec le smile ! C’est comme Noël, il faut attendre 365 jours désormais, mais l’année prochaine, c’est sûr, on y sera aussi !

 

Par Violaine Berté

Crédit photos Violaine Berté

 

Vous pourriez aussi aimer cet article Le prix Entrepreneures de Talent, récompense trois jeunes entrepreneuses ligériennes

0 commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.