bonheur en entreprise
Entreprendre | Stratégies

Votre entreprise, un lieu de bonheur

le 22/10/2018 par Bérengère
Du droit au bonheur au travail, il n'y a qu'un pas

Droit et Bonheur en entreprise vous semblent être des notions antinomiques ? Détrompez-vous ! Aujourd’hui l’entreprise, en la personne de sa représentante légale, VOUS, est soumise à une véritable responsabilité dans le bien-être de ses collaborateurs. Voici comment cette responsabilité est inscrite dans la loi :

Article L 4121-1 du Code du Travail

« L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé mentale des travailleurs. »

Et de nous préciser en quoi ces « mesures » consistent :

« Des actions de prévention des risques professionnels et de la pénibilité au travail, Des actions d’information et de formation, La mise en place d’organisation et de moyens adaptés. »

Et de rajouter…

« L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes. »

C’est donc à une responsabilité large, dans son application, que l’employeure fait face. Un véritable investissement qui pourra revêtir des formes multiples et variées : santé, sécurité, formation, organisation…

Mais c’est aussi, et surtout, une obligation !

bonheur en entreprise

Obligation récemment renforcée par une décision de la Chambre Sociale de la Cour de cassation, le 22 juin 2017. Décision qui nous dit en substance : vous devez TOUT mettre en œuvre pour protéger vos salariés ! Au-delà de l’obligation qui est faite à l’entreprise de réagir vigoureusement dans des situations de souffrance, ce que nous dit la loi aujourd’hui, c’est qu’il est indispensable de mettre en place un cadre propice à la prévention de toute dégradation des relations humaines au travail.

Alors, même s’il est vrai que l’on imagine mal une employeure se voir condamnée faute d’avoir rendu ses salariés « heureux », elle peut bel et bien l’être quand les conditions de travail rendent ses salariés malheureux… Rassurons tout de même les dirigeantes pleines de bonne volonté : répondre aux injonctions de la loi en permettant à ses salariés de se sentir bien dans leur travail tout en veillant à la performance de son entreprise sont des objectifs complémentaires, accessibles plus facilement qu’il n’y paraît ! On vous donne tout de suite deux idées pour y parvenir…

N°1 Mettre en place le Document Unique d’ Évaluation des Risques Professionnels

Ce « document », libre dans sa forme, est obligatoire depuis 2001 pour toute entreprise à partir du 1er salarié. On y répertorie tous les risques auxquels les collaborateurs sont confrontés dans leur quotidien de travail. Cela peut donc aller du risque chimique dû à la manipulation de produits toxiques, aux risques psychosociaux liés au surmenage ou à une mauvaise ambiance au travail. Faire ce travail ne demande pas obligatoirement de connaissances techniques particulières et peut ne prendre que quelques heures de travail en équipe. En revanche, il permet de créer un dialogue constructif autour du travail, de mettre le doigt sur des organisations inappropriées voir dangereuses, de créer de l’entraide et de l’intelligence collective, de faire évoluer les habitudes de travail pour les rendre plus efficientes et encore bien d’autres bénéfices…

bonheur en entrepriseN°2 Ne faites pas l’impasse sur l’entretien annuel et l’entretien professionnel

Au contraire, ces temps d’échange doivent être vécus comme des moments privilégiés pour se poser et donner de vrais feed-back sur le travail de vos collaborateurs (entretien annuel) et sur leurs perspectives d’évolution et leurs envies (entretien professionnel). Pour que ces moments soient constructifs et porteurs, évitez de les faire dans votre bureau, le salarié bien vissé sur le siège en face de vous ! Profitez-en plutôt pour aplanir la hiérarchie, parfois pesante dans ces moments, et faites les entretiens dans un endroit informel. Et tant qu’on y est, pourquoi ne pas demander à vos collaborateurs de vous donner également leur point de vue sur l’entreprise et son fonctionnement ?  Vous en retirerez certainement une mine d’informations intéressantes et donnerez l’occasion à vos collaborateurs de se sentir acteurs du projet commun.

Et du Droit au Bonheur au travail, il n’y a alors qu’un pas !

Par Violaine Berté

Crédit photos Pixabay

0 commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.