Edito

Le bilan

le 03/06/2020 par Bérengère
Après trois semaines de déconfinement et deux longs mois à se poser et réfléchir, il est temps de faire un premier bilan pour imaginer la suite...

On ne pensait pas le voir arriver ce mois de juin, tant parfois les jours d’incertitude nous ont semblé longs. Mais ça y est, nous y sommes et avec, l’obligation – à nous-même – de concrétiser une bonne fois pour toutes les projets ou les idées dont nous avons rêvé. Stoppées net dans notre lancée, cette crise nous a obligées à nous arrêter et à réfléchir à ce que nous souhaitions réellement développer pour nos entreprises, pour la planète que nous occupons, pour le futur de nos enfants. Les temps à venir sont encore un peu flous mais nous recommençons à espérer et à nous projeter.

Personnellement, cette période a été l’occasion de réfléchir à tout le travail de recherches et d’études sur l’entrepreneuriat des femmes que je mène depuis trois ans. Au-delà des nombreux faits et chiffres que ce genre d’études génèrent, une chose m’a sauté aux yeux : il faut concrétiser les envies profondes qui nous guident depuis toujours. Pour ma part, en développant le web magazine Entrepreneuze il y a trois ans, mon désir était d’aller au-devant des femmes pour les pousser à entreprendre et à compter dans l’économie. Délivrer des conseils et les aider à prendre conscience de leurs talents est ce qui me fait profondément avancer. Cette période, qui a vu les relations virtuelles exploser et devenir la norme, m’a fait prendre conscience que cette façon de faire n’était pas la mienne. À force de vidéoconférences, de réseaux sociaux et autres apéros visio, j’ai réalisé que rien de remplacera jamais la relation humaine chaleureuse et concrète.

Je m’en étais éloignée petit à petit, au profit des articles à rédiger et à publier. Au profit des comptes qu’il faut faire vivre quotidiennement pour la communauté qui nous suit. Au profit des injonctions délivrées par les gourous du marketing au fil des recherches Google…

Bref, j’ai décidé de revenir à la source de ce projet et de ce pourquoi Entrepreneuze a vu le jour : être aux côtés des femmes qui veulent entreprendre. Vous accompagner, vous, Mesdames, dans la concrétisation de vos rêves et vous montrer que l’entrepreneuriat est accessible à toutes. C’est pourquoi j’ai lancé un questionnaire qui vous concerne et qui me guidera dans la manière la plus concrète de vous épauler au quotidien. Je vous invite toutes à y répondre et ainsi nous permettre de cheminer ensemble dans votre projet… et enfin, compter dans l’économie !

Je vais également profiter du mois de juin pour vous partager les différents bilans de nos anciennes entrepreneuses interviewées tous ces derniers mois. Ce sera l’occasion, ensemble, de faire un premier point sur cette crise inédite et pourquoi pas donner des idées, réveiller des envies…bref entreprendre !

À très bientôt.

Bérengère

 

→ Pour répondre au questionnaire cliquez ici

 

 

Par Bérengère Soyer

 

Découvrez ou re-découvrez l’édito du mois d’avril 2020.

0 commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.