Actualités | Locales

54h au Startup Weekend Angers

le 25/06/2019 par Mélanie
Il y a un mois avait lieu à Weforge la 5ème édition du Startup Weekend Angers : 54h pour monter un projet de startup viable. Nos deux rédactrices Violaine et Mélanie, respectivement mentor et co-organisatrice de l’événement, reviennent sur ce weekend intense !

Crédits photos : ©Yann Ouvrard / Les Deux Yeux Photographes

Vendredi 18h00 :

-Mélanie : Après 4 mois de préparation, le Startup Weekend Angers ouvre ses portes au public pour une 5ème édition. Tout l’équipe organisatrice a hâte d’accueillir nos participants et participantes pour ces trois jours de folie. Pour ma part, je me balade à droite, à gauche pour documenter l’événement sur les réseaux sociaux !

-Violaine : 18h05… Me voici à Weforge pour tout le weekend en mode Startup. Une première pour moi ! Heureusement, j’aperçois quelques visages connus et plein d’autres qui m’ont l’air sympathiques. L’ambiance est détendue et joyeuse. On m’accueille avec le sourire et la consigne d’enfiler mon T-shirt de Mentor : code couleur gris souris.

Vendredi 22h30 :

-Mélanie : Après une présentation générale du weekend et des partenaires, un talk hyper inspirant du youtubeur et entrepreneur Amixem, une session de 24 pitchs et un peu de retard sur le timing, les équipes sont formées et le weekend peut démarrer ! On a là une belle variété de projets, sur des sujets aussi éclectiques que les médicaments, le spectacle vivant ou encore la routine sexuelle.

Notre mission en tant qu’orga : aider les équipes à briser la glace ! L’important ce weekend, au-delà des projets, c’est aussi la cohésion de groupe et la bonne entente. Après tout, nous sommes là pour “faire kiffer les participants” (dixit François Gobert, co-organisateur, 2019).

-Violaine : Whaaaa ça démarre très fort ! Quelques heures après mon arrivée sur les lieux, je suis déjà complètement plongée dans l’ambiance, comme déconnectée du monde extérieur et du temps. J’ai fait connaissance avec les membres de l’orga que je ne connaissais pas et rencontré les autres Mentors du weekend.

En prime, j’ai “remporté” les deux projets qui m’inspiraient le plus : une application pour lutter contre les regrets quand notre heure a sonné et une box pour lutter contre la routine sexuelle dans le couple !

Les porteurs de projet qui ont pitché m’ont donné envie de les accompagner et il est maintenant temps de découvrir les équipes qui se sont formées autour d’eux et avec qui je vais travailler jusqu’au dénouement dimanche soir.

 

Samedi 9h00 : Réveil musculaire

-Mélanie : Un #SWAngers n’en serait pas un sans un peu d’animation. C’est Yohan, professeur de Wing Chun, qui propose un réveil musculaire pour mettre les équipes en forme avant la grosse journée qui les attend.

-Violaine : Samedi matin peu habituel. Rendez-vous à Weforge à 9h00 après avoir quitté les lieux la veille vers minuit. Super heureuse de retrouver “mes” deux équipes et l’ambiance du Startup Weekend qui est déjà palpable : bonne humeur, kiff et énergie ++.

Pour moi, ce sera café et démarrage en douceur. Ici, pas d’obligation, si ce n’est celle d’être bien !

Samedi : Workshops

-Mélanie : Pour nous, le Startup Weekend va plus loin que “simplement” monter un projet en 54h. C’est aussi une opportunité d’approfondir des notions liées à l’entrepreneuriat, et d’attiser la curiosité des personnes présentes. Sur cette édition, 2 workshops : la cross-data et la communication. J’ai eu la chance de co-animer le second, plus particulièrement sur la partie réseaux sociaux : une première pour moi, qui s’est avérée plutôt concluante !

-Violaine : Tout est prévu ici pour avoir un maximum de ressources pour avancer sur son projet. Les workshops viennent ponctuer la journée, nous forçant à nous extirper de nos bulles où le chrono tourne : plus que 30 heures avant le pitch final. Tant pis, on arrête tout et on va en plénière écouter les intervenants venus nous apporter des outils supplémentaires pour booster notre créativité et les perspectives de nos projets. La data, la communication, voilà des sujets incontournables quand on se lance dans l’entrepreneuriat.

Samedi 18h00 : Brief pitch

-Mélanie : Après une grosse journée de travail, nous invitons les équipes à nous faire part de l’avancée de leur projet. En guise de préparation pour le lendemain, une formation au pitch leur est proposée (posture, support de présentation, contenu…). Les points d’étapes sont importants et même cruciaux pour identifier les potentiels besoins et blocages des équipes. Car sur un événement de ce type, on trouve toujours quelqu’un avec les réponses à nos problématiques !

-Violaine : La pression est encore montée d’un cran en cette fin de samedi. Dans mon premier groupe, on tourne et on retourne la problématique, on hésite sur le positionnement du projet et sur son développement. Dans le second groupe, ça fonce mais la masse d’infos nous aveugle un peu.

En regroupant les contacts des uns et des autres, on réussit à faire venir une sexothérapeute qui vient répondre à nos interrogations en sortant de ses consultations. Moment improbable ! C’est ça aussi la force et la magie du Startup Weekend ! Elle arrive juste au moment où la formation Pitch démarre. Ravie, elle en profite également et décide même de revenir pour le grand Pitch du lendemain.

Samedi 22h00 : Boum

-Mélanie : Décompresser, on l’a tous bien mérité à ce stade. C’est la petite surprise made in #SWAngers, la cerise sur le gâteau, le point bonus : une soirée DJ pour relâcher la pression des dernières heures et profiter d’un moment festif tous ensemble.

-Violaine : Un verre, deux verres, et on y retourne ! On bossera jusqu’à 2h00 du matin…

 

Dimanche 9h00

-Mélanie : Après une courte nuit, c’est la dernière ligne droite ! On chouchoute nos équipes avec un bon petit-déjeuner, et je m’active toujours sur les réseaux sociaux !

-Violaine : Un peu difficile, le réveil du dimanche, mais l’engouement est plus fort et la joie de retrouver toute la bande du Startup Weekend #5 vient vite effacer la fatigue. “Le meilleur ami de l’équipe”, c’est ça un mentor et je compte bien jouer mon rôle à 200% jusqu’à ce soir !

 

 

Dimanche 11h00

-Mélanie : La répétition des pitchs est toujours un moment stressant pour les équipes. En tant qu’ancienne participante moi-même, je me sens bien plus sereine de l’autre côté de la balance !

-Violaine : Première répétition du Pitch. Ça leur a tous mis un coup de pression. L’équipe du projet No regrets s’est transformée et tout le monde bosse à son poste pour être prêt pour la répèt, je n’ose même plus les interrompre. Côté box, on a choisi le pitcheur. Il s’échauffe, il a très envie d’y aller, GO !

Dimanche 17h00

-Mélanie : C’est presque l’heure de conclure ce weekend incroyable, et ces quatre mois et demi de préparation. Il y a toujours un peu d’émotion quand on voit se terminer un événement aussi intense.

Passer de participante à organisatrice, c’est réaliser tout le travail nécessaire pour monter un Startup Weekend, mais c’est aussi avoir la satisfaction d’avoir réussi. La fin est aussi un moment fort pour nous, les orgas, qui relâchons un peu la pression.

La qualité des pitchs est incroyable et le weekend se termine sur un cocktail enjoué réunissant participant(e)s, coachs, mentors, orgas et jurys.

Pour nous, une chose est certaine : l’organisation a super bien roulé, et nous nous sommes tous et toutes investis dans nos rôles respectifs.

-Violaine : L’excitation et la joie dans laquelle on baigne dépassent largement la fatigue accumulée. On sait qu’on arrive au bout et qu’on doit tout donner. Être solidaires et offrir le pitch qui rendra vraiment honneur à tout le travail abattu pendant ces 54h00. Entre coup de stress et émotion, la fin du Startup Weekend a bien sonné.

On applaudit les gagnants, on remercie, beaucoup, les organisateurs et les participants pour l’expérience incroyable qu’on a vécue. On repart des idées et des projets plein la tête. Le coeur rempli d’amour et l’agenda gratifié de quelques rendez-vous prometteurs pour la suite…

 

Par Violaine Berté et Mélanie Carrière

 

Vous pourriez aussi aimer cet article Laurène Clavier, en sport comme en entrepreneuriat, on rêve en grand ! 

0 commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.