L’entrepreneuriat a t-il un visage ?

montage-photos-multiples

 

Par hasard je suis tombée il y a quelques temps sur un article ; « Patrons en France : l‘enquête qui renverse les clichés sur les chefs d’entreprise ». J’ai été curieuse de le lire et d’aller chercher un peu plus loin. Il s’agit d’un livre écrit par le sociologue Michel Offerlé, spécialiste de la question politique.

patrons en France

Suite à la lecture de ce sujet, j’ai eu envie de rédiger cet article. Il est parfois difficile aujourd’hui d’être patron en France. Qui plus est, le mot « clichés » m’a attiré l’oeil. C’est vrai que le terme de « patron » est généralement plutôt négatif dans la bouche des gens. Avec la période politique que l’on vient de vivre, c’est un mot que l’on a beaucoup entendu ou lu dans les magazines. Et c’est un sujet récurrent en ce moment dans l’actualité. En général, la vision du patron que l’on véhicule en France, m’agace un peu.

La question que je me pose assez régulièrement est, comment en 2017 la vision du chef d’entreprise peut-elle être encore aussi mauvaise ? Comme le dit, le-dit article, il s’agit d’ « une catégorie beaucoup plus fantasmée, vilipendée ou héroïsée que véritablement connue ». Je crois que, comme beaucoup d’idées reçues, les gens se trompent sur l’image du patron.

Mais alors, quelle image avons-nous du patron et plus précisément quel visage a l’entrepreneuriat en 2017 ? J’ai souvent eu l’occasion de discuter autour de moi de la création d’entreprise et du fait de devenir chef d’entreprise. Bien sur l’image qui revient le plus souvent est celle du grand bonhomme qui gère beaucoup de paperasserie, qui est très déconnecté du terrain et surtout qui a sous ses ordres beaucoup, beaucoup de personnes. patronJe trouve dommage ce constat quand on sait que la plupart des entreprises aujourd’hui en France sont à 99,8% des TPE et PME (Très Petites Entreprises) (Petites et Moyennes Entreprises). Mieux encore, 96% sont des Micros entreprises. Soit des entreprises de moins de 10 salariés. Et plus de la moitié (55%) n’ont même aucun salarié !! Malheureusement je crois que la réputation de l’entreprise pâtit de la mauvaise image renvoyée par les grands groupes et autres multinationales (que les médias ne tardent souvent pas à nous donner en pâture).

Les moyens aujourd’hui pour créer sa propre structure sont de plus en plus développés et surtout l’envie de liberté et d’autonomie sont des facteurs décisifs pour se lancer. Lorsque l’on cherche à créer sa boite, il ne faut pas se restreindre à l’idée du super héro (mâle bien souvent) qui gère tout de son bureau en acajou de cinq heures le matin à vingt et une heures le soir sans poser un pied dans la réalité. La création d’entreprise est à la portée de tous désormais et surtout n’a plus de milieu social. Comme le dit très justement Michel Offerlé, « si l’atavisme familial subsiste (7 des personnes interviewés dans son ouvrage sont des «héritiers»), la condition patronale relève dans la majorité des cas de bifurcations au sein de trajectoires (…) complexes et caractérisées par la multiplication des statuts et des positions sociales ».

adult-2178440_1920

Mon mari et moi en sommes l’exemple concret. Nous avons tous les deux des profils scolaires, des parcours et des milieux sociaux totalement différents. Et pourtant c’est bien la création d’entreprise qui nous a réunit. L’entrepreneuriat s’ouvre à tous aujourd’hui et de manière beaucoup plus informelle mais aussi beaucoup plus solidaire. Tout le monde peut être son propre employeur ! Les créateurs n’attendent plus d’avoir une forte expérience et beaucoup de « bouteille » pour se lancer. D’après l’APCE (Agence pour la Création d’Entreprise) en effet, 25 % des créateurs d’entreprise (auto-entreprises et entreprises dites « traditionnelles ») sont âgés de moins de 30 ans. En 10 ans, le nombre de créations par les jeunes a quasiment triplé. De même, la diabolisation de l’argent et du profit par le patron n’a plus sa place dans les motivations des créateurs. Comme le dit un des chefs d’entreprise interviewés de Michel Offerlé : « L’idée, c’est pas d’être millionnaire, c’est de se faire plaisir et de faire tourner une boîte et qu’on s’en tire et qu’on en vive agréablement ». À cela vient s’ajouter désormais l’économie collaborative qui se veut une façon de gagner sa vie tout en partageant ou en redistribuant. De même l’entraide grâce aux nombreux bureaux partagés et le mentorat grâce aux nombreux incubateurs notamment, ont donné à l’entrepreneuriat cette réelle dimension solidaire.

Et dans tous ça, où en sont les femmes ? L’entrepreneuriat s’est-il féminisé ? En France, 30 % : c’est le nombre de femmes créatrices d’entreprise. C’est encore très peu voir très insuffisant. Comparé à nos voisins américains où pratiquement la moitié des chefs d’entreprise sont des femmes. Et pourtant ce n’est vraisemblablement pas l’envie qui manque puisque les femmes sont de plus en plus nombreuses à vouloir créer. Mais peu passent à l’acte d’après Viviane de Beaufort, Directrice du programme « Entreprendre au Féminin » de l’Essec Business School.

Alors qu’est ce qui bloque les femmes à créer leur propre boite quand on sait que près des 3/4 des créatrices considèrent qu’il n’est pas plus difficile pour elles de diriger une entreprise que pour les hommes ?

women-1209678_1920

A y regarder de plus près, l’entrepreneuriat se démocratise clairement ces dernières années et notamment grâce aux différents systèmes de micro entreprise, étudiant entrepreneur, accompagnement spécialisé pour les femmes entrepreneurs…etc. Le web a également participé à rendre accessible plus facilement et plus rapidement la création d’entreprise. Être « patron » n’est plus réservé à une certaine caste. Bien au contraire, cela peut faire partie d’une expérience de la vie personnelle et professionnelle. Le visage de l’entrepreneuriat a beaucoup rajeuni ces dernières années, l’enjeu serait qu’il arbore désormais un peu plus de traits féminins.

Et vous quel est votre profil ? Pensez-vous que l’entrepreneuriat est fait pour vous ? Les « clichés » peuvent-ils être un frein pour vous ? Êtes-vous femme entrepreneure ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s