Interview d’Émilie créatrice de la boutique en ligne Ell’M

17036534_10211561752232394_1598446442_o

Pour ce second portrait, Émilie m’a contacté directement car elle avait entendu parler du blog. Je l’ai donc découverte à travers son site commercial, http://www.ell-m.fr. Émilie se passionne pour la création française et les artisans qu’elle rencontre au fil de ses démarches puis qu’elle met en valeur de son bureau situé en Normandie. J’ai passé une heure et demi à l’écouter me raconter son parcours atypique et son parcours de mère, femme et entrepreneuse passionnée. La voici qui se raconte…

Je suis arrivée en Normandie il y a 5 ans. Avant ça mon parcours était tourné vers l’administration des ventes durant 15 ans à Paris. J’ai suivi mon mari en Normandie pour son travail. Je suis tombée enceinte de mon second enfant ce qui a été le déclencheur d’une longue réflexion sur moi-même, mes envies et aspirations comme le font beaucoup de femmes dans cet état. J’ai cogité longuement car j’avais cette envie d’entreprendre depuis quelques années mais il fallait que je trouve un projet que j’aimais avant tout. Ayant un mari qui est peut être amené à changer de région professionnellement je me suis posée la question d’une activité qui devait pouvoir être mobile. J’ai donc pensé à un site e-commerce. Je voulais un projet dédié aux femmes. Maroquinerie, bijoux etc. Au fur et à mesure de mes recherches j’ai réalisé que j’étais très intéressée et attirée par les créateurs Français. J’ai donc orienté mon projet sur cet aspect et me suis lancée en commençant par la formation à la CCI « 5 jours pour entreprendre ». Une fois le projet ficelé, j’ai réalisé une campagne de financement sur Ulule, contacté « Caen Normandie développement » et intégré la promo « Caen la Mer Pionnière » qui aide les femmes à entreprendre et qui ouvre de nombreuses portes et grâce à laquelle j’ai bénéficié d’une bourse. C’était très profitable pour moi de discuter avec d’autres entrepreneuses sur ce sujet. Encore aujourd’hui on échange, c’est important car cela me motive et m’inspire beaucoup. En mars cela fera un an que le site est en ligne et deux ans que j’ai commencé à travailler sur le projet.

En quoi consiste le site ?

A travers Ell’m je vous invite à la découverte de créateurs français de talents dont les créations reflètent mon univers. Je voulais pouvoir m’investir à 100% maintenant c’est devenu une véritable passion ! Je propose tout ce que les femmes aiment : bijoux, sacs, bougies, déco, univers des enfants. Je développe aussi une rubrique « mère fille » pour avoir le même bijou ou le même sac par exemple. Je trouve les créateurs partout en France, c’est un véritable plaisir. J’adore chercher, dénicher… Je suis une vitrine pour les créateurs qui n’ont pas forcément le temps ni les ressources nécessaires pour produire et vendre. Actuellement je collabore avec plus de 45 créateurs et de nouveaux vont rejoindre l’aventure dans quelques semaines. Je gère toute la partie logistique, de la commande jusqu’à l’envoi. Un exercice que j’occupais déjà dans mes précédentes fonctions. À ce jour j’essaie de me perfectionner sur la partie marketing et communication qui est cruciale et qui prend énormément de temps.

Capture d_écran 2017-03-15 à 13.41.28

 Comment c’est, entreprendre au féminin ?

Ce n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Au départ (et parfois encore) ce fut compliqué de concilier ma vie de famille et d’entrepreneuse. J’ai deux petites filles (6 ans et 22 mois), un mari très souvent en déplacement donc il faut s’organiser différemment. Après quelques mois je crois que j’ai fini par accepter qu’on ne peut pas être tout le temps une super woman et à moins culpabiliser. Il faut être bien dans sa vie personnelle pour être bien dans sa vie professionnelle. C’est un mode de vie, un état d’esprit. Prendre du temps pour soi c’est également indispensable pour ne pas s’oublier. J’essaie de m’accorder régulièrement un déjeuner le midi avec des amies, mon mari ou d’autres femmes entrepreneures pour échanger, souffler et se vider la tête. Je continue d’assister à divers ateliers organisés par différents organismes dans la région.

Dans la vie d’entrepreneur on a tous vécu le moment où l’on se dit « je laisse tout tomber, c’était plus simple avant, ça sert à quoi ? ». Mais en fait c’est un réel challenge quotidien, on éprouve une fierté à chaque étape franchie ou succès acquis. Le moindre retour positif d’un client ou d’un partenaire décuple ma motivation. C’est un sentiment de satisfaction lorsque quelqu’un veut parler de mon site ou lorsque les créateurs viennent vers moi car ils ont entendu parler de ma boutique en ligne.

Comment imagines-tu la suite ?

Je ne vis pas encore totalement de mon activité. J’ai un projet avec une association de course contre le cancer du sein. Les créatrices travaillent sur des produits dérivés à la couleur du rose (couleur de la lutte contre le cancer du sein). Ce sont des projets auxquels j’aime associer Ell’M, c’est pour la bonne cause. Je découvre des femmes inspirées et inspirantes. Je vais aussi me lancer dans la création de bijoux car tout cela m’a donné envie de créer moi même ! Toutes ces femmes chef d’entreprise, mères de famille qui ont des talents et beaucoup d’inspiration me passionnent réellement. Cette année j’aimerais encore plus mettre en avant mes créateurs en publiant par exemple un portrait de chaque personne avec qui je travaille. Pourquoi pas les filmer dans leur univers et mettre en avant leur monde. Les gens aiment savoir d’où viennent les produits.  

Enfin, j’aimerais exporter car le made in France plait beaucoup à l’étranger ! Et pourquoi pas peut-être faire une rubrique Il’M pour les hommes. Je fuse d’idées ! Les moyens humains et financiers sont par moment limités donc chaque chose en son temps.

Un dernier conseil aux femmes qui hésitent encore à entreprendre ?

En tant que femme il faut se lancer, lutter contre les préjugés. La vie d’entrepreneur, homme ou femme, n’est pas simple mais pas insurmontable. Il est indispensable de solliciter de l’aide auprès des nombreux organismes à la disposition des femmes en France. Ils vous épauleront et vous conseillerons dans vos démarches, vos recherches et vos questions. Bien construire son projet et ne pas se lancer trop vite. Parfois un an ou deux peuvent être bénéfiques avant. Il faut bien préparer son produit et son service.

Il faut échanger avec d’autres femmes dans le même cas, c’est important aussi. Après création, on se sent parfois un peu seule. On doit faire face à des choses compliquées et inattendues et on peut se sentir sent isolée. L’entrepreneuriat m’a apporté une confiance en moi que je n’avais pas auparavant. Personnellement j’ai fait des rencontres très enrichissantes, des échanges, des nouvelles amitiés avec des créatrices et des femmes entrepreneures.

Si ça venait à s’arrêter aujourd’hui je serais bien évidemment déçue car j’y ai mis beaucoup d’investissement personnel mais j’en sortirai enrichie, plus grande, prête à relancer d’autres choses, j’aurai de nouvelles compétences. Je n’ai aucun regret sur cette création d’entreprise !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s