Aimes-toi pour mieux entreprendre !

capture-decran-2017-01-11-a-18-15-18

Il y a plusieurs mois j’ai commencé un nouveau bouquin…que j’ai enfin réussi à terminer il y a quelques jours ! (Eh oui un changement professionnel, un mariage, quelques jours de vacances et une modification du blog plus tard, je peux dire que j’ai enfin réussi à trouver le temps d’arriver au bout). J’ai pris un réel plaisir dès que j’avais 5 minutes à lire et découvrir « L’estime de soi, s’aimer pour mieux vivre avec les autres » de Christophe André et François Lelord. Je vais essayer dans ce nouvel article de vous en faire un petit condensé et surtout vous dire pourquoi ce livre peut vous êtes d’un grand soutien. En tout cas pour moi, il a été un réel outil de développement personnel !

Petit retour en arrière… Après avoir débuté un nouveau boulot dans le recrutement d’étudiants internationaux (après la fin de ma première entreprise dont je parle ici) j’ai essayé en parallèle de lancer un service indépendant pour aider lesdits étudiants dans leur installation. Bref, j’ai un peu tiré sur la corde et en plus de cela je suis tombée sur un chef de service totalement incapable de gérer sa propre équipe. Cela a duré environ un an, jusqu’à mon retour de vacances en septembre dernier. Où j’ai, comme on dit, tout envoyé paître. Il n’était plus question pour moi d’assumer les erreurs de mon supérieur et encore moins de gérer le service à sa place. Bref, quelques semaines d’arrêt et une demande de rupture conventionnelle après, j’ai claqué la porte. (Au sens propre comme au figuré…)

couverture-lestime-de-soi

Ce petit épisode de ma vie est arrivé trois mois seulement avant que je ne me marie. Autant vous dire, rien, quand on est quelqu’un d’anxieux et contrôlant comme moi. Forcément, ce genre d’expérience vient détruire petit à petit et de manière perfide la confiance en soi que vous avez déjà mis de longs mois à vous construire. Rajouter là-dessus le jour J arrivant à grand pas, il n’en fallait pas moins pour me déstabiliser et perdre toute l’estime que j’avais de moi. Dans ces moments là, on le sait toutes, notre reflet et notre conscience sont nos pires ennemis.

Ce livre, au delà, des conseils qu’il prodigue, nous explique en quoi consiste l’estime de soi. Et surtout pourquoi il faut l’entretenir mois après mois, années après années. L’estime n’est jamais acquise, les actions et les projets que l’on entreprend viennent la nourrir. (Et les échecs viennent lui asséner quelques coups une fois de temps en temps!) Tout l’enjeu est alors de vivre ces échecs avec assez de recul et d’objectivité pour en tirer le meilleur. (N’est ce pas ce que je répète à longueur de temps ?!!) Oui mais bon, on a beau essayer de prendre tout le recul nécessaire, il arrive des jours où l’envie de se mettre la tête sous l’oreiller avec son estime de soi au fond de sa poche avec un mouchoir dessus est plus grande encore !

christophe-andre
Christophe André

Mais rassurez-vous, les deux auteurs, nous rassurent et nous assurent que c’est NOR-MAL ! Comme ils nous l’expliquent, l’estime de soi « dépend d’abord de nous-mêmes ».

Qu’est ce que l’estime de soi ? Comment je la trouve ? Comment se présente t-elle ? Comment savoir quelle est la nôtre ? Vous connaissez cette petite voix dans la tête qui vous dit que « oui vous valez quelque chose » ou au contraire que, « vous êtes une ratée de toute manière! » ?

J’ai appris grâce à ce livre qu’il n’était finalement pas si mal de posséder une estime de soi moyenne ou même basse. Et surtout qu’une estime de soi raisonnable appelait à l’humilité et à la remise en question. « Une trop grande estime de soi peut dangereusement abaisser la vigilance d’individus » nous rappelle Christophe André. Parce que oui, se poser des questions sur son estime de soi et sur sa capacité à bien faire les choses, c’est déjà avoir une bonne estime ! Passées donc les mille et une interrogations sur nos talents et nos facultés, il est temps de se ré approprier toutes les compétences et les qualités que l’on possède. Et d’apprendre à voir grandir notre estime de soi.

On nous assène depuis notre enfance que « je suis quelqu’un de bien, car je réussis ». Or, la vie et les expériences nous démontrent que ce genre de pensée encourage le développement d’une estime de soi très instable et surtout vulnérable aux échecs. C’est le cas des burn-out. Voilà pourquoi ce livre m’a fait prendre conscience qu’en effet on confond souvent l’estime de soi avec le « fait d’atteindre des objectifs extérieurs et socialement valorisés ». Comme vous l’avez souvent certainement entendu, faire les choses pour soi et non pas parce que les autres ou la société attendent ça de nous. C’est ÇA l’estime de soi. Construire une entreprise ou ne serait-ce qu’avoir le courage d’en parler alors même qu’elle n’est qu’à l’état d’idée. Oser avoir un rêve et commencer à envisager de le réaliser. Sortir des sentiers battus alors que la société nous enjoint à rester à notre poste et à avoir un salaire fixe chaque mois. C’est cela avoir de l’estime pour soi-même. Car, « si la réussite reste une nourriture importante de notre estime de soi », la prise de risque est selon moi une denrée rare qu’il faut cultiver tout au long de notre vie. Sans initiatives personnelles (bonnes ou mauvaises), l’estime de soi finira toujours par se fragiliser nous disent les deux auteurs.

shield-1519642_1920

Alors, encore une fois (et au risque de me répéter encore et toujours), ce livre nous prouve que concrétiser des projets, et avant cela, d’avoir une idée, un rêve, une envie n’est pas une honte. En prenant davantage de risques et d’initiatives certes, on s’expose à plus de risques d’échec mais aussi à davantage de bénéfices. J’ai compris que c’était ça avoir de l’estime pour ce que l’on est. Avoir des rêves et ne pas s’en cacher. Avoir des idées et les assumer. Avoir une personnalité ou un caractère fort et ne pas s’en excuser constamment.

Plus votre estime de soi sera valorisée par tous vos projets de vie (petits ou grands) et plus votre bonheur et votre épanouissement seront réels et non feints. Je vous encourage à courir acheter ce petit manuel de l’autocritique et à le dévorer (plus vite que je ne l’ai fait!).

Et vous, avez-vous déjà pris le temps de découvrir votre estime de soi ? Vous étiez-vous déjà posé la question de votre estime de soi ? Avez-vous d’autres livres à recommander ? Quelle est votre expérience ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s