« En Avant Toutes, Les Femmes, Le Travail et le Pouvoir » de Sheryl Sandberg

Lean-In

Récemment j’ai acheté et lu le livre de Sheryl Sandberg, « Lean In ». Traduit en français, « En Avant Toutes ». Sheryl Sandberg est la numéro deux de Facebook. Plus précisément la directrice des opérations. Devenue une des femmes les plus puissantes du monde (d’après le magazine Forbes) elle a sortie son premier bouquin en 2013. Ce livre aborde le sujet épineux des femmes dans l’entreprise et plus globalement des femmes au pouvoir. Ce sujet me passionne actuellement. D’autant plus, avec les élections américaines qui arrivent très bientôt et Hillary Clinton en passe de devenir la première femme présidente des USA. (Je crois que j’en parlerai dans un prochain article).

Pourquoi j’ai voulu lire ce livre ? J’en avais entendu parlé depuis un bout de temps. Je n’avais jamais vraiment pris le temps de me pencher sur le sujet. Et puis étant dans une période plutôt charnière pour moi, j’ai pensé que le sujet me correspondait. Je ressens de plus en plus le besoin de m’épanouir dans mon travail mais aussi et surtout de construire des projets dont je serai fière…et qui m’apporteront la reconnaissance dont j’ai besoin. Je n’ai pas envie de tomber dans le cliché de la femme qui aurait fait des choix pour les autres ou à travers les autres. Je veux trouver MA voie, celle qui me mènera là où je suis heureuse et où je ne regrette rien.

Ce livre est un condensé très sympathique de l’expérience de Sheryl Sandberg depuis son entrée dans le monde de l’entreprise. Elle y raconte des anecdotes croustillantes, des situations parfois cocasses qu’elle a vécues et qui lui ont fait voir les choses différemment aujourd’hui. En soi le livre n’est pas très compliqué à lire et ce n’est pas de la grande littérature. Mais peu importe, on rigole bien (parfois un peu jaune) à lecture d’anecdotes qu’elle a rencontrées.

On prend conscience au fil des pages que de très nombreuses situations du quotidien compliquées pour les femmes passent pour naturelles et « normales » auprès des hommes ET auprès des femmes elles-mêmes ! Surtout dans le monde de l’entreprise. Sheryl Sandberg aborde notamment beaucoup le sujet de la maternité. Comme elle le mentionne, dans notre culture occidentale, le chemin est bien souvent tout tracé pour les femmes. Après les études on commence à travailler, on rencontre quelqu’un, on fait le projet de se marier et/ou potentiellement rester ensemble quelques années pour enfin aboutir sur l’idée d’avoir un enfant. Oui mais comment fait-on lorsque cette envie d’enfant vient après l’envie d’avoir une carrière/une entreprise ?

Personnellement je n’ai pas envie de passer « après » ma vie de famille et encore moins de mettre mes rêves de côté pour satisfaire un besoin naturel ! J’ai très envie d’avoir des enfants, mais je ne veux pas être celle qui se sacrifie sous prétexte que c’est dans le schéma classique depuis la nuit des temps.

Sheryl Sandberg nous explique très justement que nous n’avons pas à choisir entre épanouissement professionnel et épanouissement familial. Bien sur en théorie c’est facile à dire mais en pratique toujours un peu plus compliqué. Elle l’écrit très justement, elle a dû elle aussi rectifier certaines choses dans son couple et dans son travail pour arriver à tout mener de front. Et c’est en cela que son livre est une bonne dose de positivisme et d’énergie. Elle nous montre que la perfection n’existe pas. Elle nous fait déculpabiliser et surtout elle nous fait nous sentir, nous aussi à la hauteur de n’importe quel autre homme.

En soi, je ne me suis jamais senti « moins bien » qu’un homme ou « inférieure ». J’aime qu’il y ait une différence entre les hommes et les femmes, c’est cela qui fait notre richesse. J’aime ME pousser et pousser les femmes à sortir ce qu’elles ont de meilleur au plus profond d’elles. Mais jamais je n’ai pensé qu’il fallait le faire contre les hommes. Au contraire, sans les hommes nous ne serions pas grand chose. Et vice versa. Je pense sincèrement que nous avons besoin des hommes pour avancer et se projeter. C’est en cela également que son livre est bien.

sheryl-sandberg-mark-zu

Elle ne prône pas le féminisme radical. Elle fait état d’ailleurs de son propre mariage avec son « partenaire » comme elle appelle son mari. Elle fait également part de sa relation avec son patron, Mark Zuckerberg, avec qui elle a construit aujourd’hui une relation plus que professionnelle, amicale. Elle nous montre combien il est important de pouvoir compter sur certains hommes dans sa vie et notamment dans sa vie personnelle pour pouvoir avancer dans la vie professionnelle.

C’est ainsi que je vois les choses. Je n’ai jamais considéré mon futur mari comme un rival ou pire comme « moins ou plus » que moi. Je vois le couple comme une équipe où un partenaire peut compter sur le second. C’est l’idée principale que l’on retrouve tout au long de son bouquin. Les hommes ne sont ni nos rivaux ni nos bourreaux. Cependant, il est de notre devoir de femmes (et d’hommes !!) de ne pas laisser passer des situations, des réflexions, des attitudes qui peuvent encore de nos jours sembler très banales. Certes nous sommes prédisposées pour certaines choses telles que porter l’enfant jusqu’à son terme. Mais pourquoi serait-ce à nous uniquement d’envisager notre carrière différemment sous prétexte que les heures de nounou ou de sortie d’école ne colleront pas avec nos heures de réunions ?

Sheryl-Sandberg

Je vous recommande vivement ce bouquin ! La manière dont Sheryl Sandberg nous amène à briser le fameux « plafond de verre » que toutes les femmes rencontrent dans leur carrière est brillante. Ce besoin que nous avons de nous ralentir de manière légitime est mis en lumière très clairement. Elle nous conjure de reprendre les choses en main en ne laissant plus passer des réflexions ou attitudes devenues habitudes. Elle nous prouve que quel que soit le chemin que l’on ait envie de suivre, il faut faire de l’homme son partenaire et son égal pour réussir à grimper. Elle nous pousse dans nos retranchements et nous fait sortir de notre zone de confort en nous mettant sous le nez des situations que nous avons toutes vécues et qui nous ont mise mal à l’aise. Où nous aurions voulu dire ou faire quelque chose mais nous n’avons pas « osé ». On ressort de ce bouquin avec l’envie de s’imposer et surtout de ne plus se placer en tant que « femme » dans l’entreprise mais bien en tant que « collaborateur » à part entière !

Et vous, avez-vous déjà eu envie de briser ce « plafond de verre » ? Avez-vous l’envie de surmonter des défis qui vous semblaient jusqu’alors impossibles ? Comment se comportent « les hommes de vos vies » ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s