Créer une entreprise, décrypter les nombreux acronymes

urssaf

(Ceci est un article de Talon Aiguille et Matière Grise)

Vous vous posez encore la question « par où commencer pour créer ma structure ??? ». En effet, en France, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver dans le dédale des informations, des procédures administratives, des milliers d’acronymes que l’on lit partout ou encore dans le nombre de bureaux et de professionnels qui vous proposent leur aide moyennant plusieurs centaines (milliers?) d’euros.

Je vais donc essayer de vous faire un petit brief sur les principaux acteurs du soutient à la création d’entreprise, en France (ou en tout cas en Anjou). Dans tous les cas ces fameux bureaux, acronymes, professionnels etc. sont souvent déclinés dans chaque région et département. Donc si l’appellation ne correspond pas selon que vous vivez à Nice ou à Bergues, pas de panique ils existent sous un autre nom !

Vous allez donc avoir affaire à un sacré nombre de services, administrations, associations, fonds d’aide, bureaux d’études etc. qui vont tous vous proposer de vous accompagner. Pour une fois j’ai envie de vous dire que vous auriez tort de ne pas profiter du système français qui, pour cela est très complet ! Alors foncez !!! Faites-vous aider!!

Les lieux où vous rendre

cci2

CCI: Chambre de Commerce et d’Industrie. Je dirai que ce sont les plus à même de vous accompagner puisque…c’est leur boulot. La première étape dans la création c’est bien sur d’aller les voir. Ils sont spécialistes de l’économie, qui plus est, locale et ce sont eux qui rassemblent toutes les entreprises du territoire. Pour nouer des liens et des contacts pour votre future structure c’est un bon plan. Les aides qu’ils proposent sont payantes (sauf système particulier). Ils peuvent vous proposer des formations payantes également. Personnellement je ne suis pas passée par la CCI mais par la BGE (voir au dessous). Si c’était à refaire, je privilégierai surement la Chambre de Commerce…plus pro peut-être et complète. (Ce n’est que mon avis après expérience!!)

logo-bge-paysdelaloire

BGE: Boutique de Gestion. Même principe que la CCI mais ils sont une association. Ils proposent de nombreuses formations à un coût abordable. D’autant plus si vous êtes inscrit comme demandeur d’emploi. Dans mon souvenir la formation d’un mois m’avait coûtée 100 euros. Ils peuvent vous intégrer (les autres accompagnateurs aussi) dans un système appeler NACCRE (et hop ! un acronyme de plus!). Cela va vous permettre d’être suivi pendant plusieurs années sans rien débourser de plus. C’est donc très avantageux. (J’y reviendrai plus bas). Pour en revenir à la BGE le service est professionnel. Tout comme la CCI bien sur. Je dirai que leur avantage est d’avoir un fonctionnement plus proche de l’humain, plus amicale. Au final il s’agit du même service que la Chambre de Commerce comme je le disais plus haut. Dans les deux cas ils vont vous aider de A à Z. Donc à vous de choisir !

LOGO-ALDEV-VD-web

ALDEV: Angers Loire Développement. Dans ce cas précis nous sommes sur un nom propre à Angers. Mais vous retrouverez le même service partout puisqu’il s’agit du service de l’agglomération. Je ne vais pas beaucoup m’étendre sur cet acronyme car je n’ai jamais eu affaire à eux dans mon cheminement. je ne voudrais donc pas dire de bêtises. Dans tous les cas ils proposent eux aussi d’accompagner le créateur dans son entreprise. Ils proposent un réseau d’experts et de conseillers liés à la création.

adie-photo

ADIE: Association pour le Droit à l’Initiative Économique. Cette association est une très bonne solution lorsque vous n’avez pas besoin de faire un emprunt trop conséquent. Contrairement à ce que l’on croit, elle est ouverte à tous et pas seulement aux personnes n’ayant pas accès au crédit bancaire. Au départ elle a été créé dans cette optique. Cependant aujourd’hui ils essayent de réorienter leur communication vers la jeunesse entre autre. Si vous avez besoin de quelques milliers d’euros seulement (moins de 10 000 généralement) alors l’ADIE est faite pour vous. Vous pourrez bénéficier de tout un réseau de bénévoles anciens spécialistes de la création d’entreprise (banquiers, experts comptables, chefs d’entreprise…) qui donnent maintenant de leur temps pour vous accompagner. (Et qui plus est, ils sont très sympathiques!) À Angers, l’ADIE est logée à la MCTE (et bim encore un!). La MCTE c’est la Maison de la Création et de la Transmission d’Entreprise. En fait il s’agit de la CCI mais tournée essentiellement vers l’aide à l’entrepreneuriat. En vous rendant à la CCI on vous dira d’aller à la MCTE (j’aurai dû commencer par là non ??).

Les aides financières à la création

Une fois encore je vais vous parler uniquement des acronymes que je connais et auxquels j’ai eu affaire. Il en existe beaucoup mais la plupart sont résumés ici. Du moins ceux que l’on rencontre le plus souvent dans un cheminement entrepreneurial.

(Microcrédit) ADIE: J’en ai parlé juste au dessus. C’est l’association où vous rendre si vous souhaitez faire un tout petit emprunt et bénéficier en même temps d’un suivi d’experts bénévoles. Attention, les taux d’intérêts sont souvent (bien) plus élevés qu’en banque. Vous n’êtes pas obligés d’être en situation de précarité pour en bénéficier.

280px-Logo_Pôle_Emploi

ARE et ARCE: Aide au Retour à l’Emploi et Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise. Ces deux acronymes font partis du dispositif Pole Emploi. (Personnellement ce n’est pas Pole Emploi qui m’a le plus aidé…) L’ARE est le maintien des allocations chômages pendant 15 mois. Si vous êtes à la base inscrit sur les listes et demandeur d’emploi. Sinon…

Et l’ARCE c’est les allocations chômage données sous forme de capital correspondant à 50% du reliquat des allocations. Encore une fois, si vous n’êtes pas inscrit vous n’en bénéficier pas. Et si votre aide au chômage s’étend seulement sur six mois par exemple, cela n’apportera pas grand chose à votre capital.

Imprimer

NACRE: Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise. Si vous faites un emprunt à la banque, cette aide pourra vous être utile. En effet il s’agit d’un prêt sans intérêts (TRÈS AVANTAGEUX!!) qui se couple avec un prêt fait en banque. Vous pouvez obtenir entre 1000 et 10 000 euros. Donc si jamais le banquier n’a pas été très gentil et que vous n’avez pas réussi à obtenir de lui tout le montant que vous lui aviez réclamé, alors le nacre peut vous apporter un gros plus. C’est un prêt sur 5 ans. Donc logiquement rapidement remboursé (un très bon point également pour la trésorerie qui bien souvent est rapidement fatiguée par tous ces remboursements…) Il faut être demandeur d’emploi pour l’obtenir (le point un peu négatif).

accre

ACCRE: Aide aux Chômeurs Créateurs Repreneurs d’Entreprise. Celui-ci c’est le petit chouchou de bon nombre d’entrepreneur. Il s’agit d’une exonération de charges sociales. Vous allez vite le comprendre, les charges sociales c’est LA bête noire de tout entrepreneur qui se respecte. Parce que oui il faut le dire, avant la création l’état nous aide énormément…en revanche après la création ce n’est plus vraiment le cas! Si vous pouvez donc bénéficier de l’ACCRE c’est un gros plus dans votre démarrage. Sous forme de société, il s’agira de vous exonérer des charges sur la partie rémunération n’allant pas au delà de 120% du smic. Sous forme d’entreprise individuelle comme les auto-entrepreneurs, il s’agira d’un taux réduit pendant les trois premières années. Et ÇA, ça fait plaisir !!! Dans certain cas il faut être demandeur d’emploi également. Pour d’autre, il vous suffit juste d’avoir moins de 25 ans. C’est donc un peu plus ouvert à tous.

logo pai

PAI: Prêt Anjou Initiative. Celui-ci c’est comme l’Aldev, c’est propre à Angers. Mais il s’agit en fait tout simplement du prêt dit d’honneur. C’est un prêt personnel. Ce sera donc à vous de le rembourser et non à votre entreprise. Encore une fois, il peut venir compléter un prêt bancaire. Mais n’est pas obligé d’y être associé. Vous devrez défendre votre projet devant un jury. Ensuite entre 1000 et 10 000 euros pourront vous êtres accordés. Pas besoin de garanti ni de caution. Taux zéro. Vous le remboursez sur deux à cinq ans.

Après création, ceux à qui vous allez rendre l’argent:-)

Je garde le moins heureux pour la fin. Parce que oui après votre création d’entreprise, non seulement vous allez encore être confrontés à de nombreux sigles, mais vous allez devoir aussi rendre (beaucoup) d’argent à l’état !

Logo_RSI_QUADRI

RSI: Régime Social des Indépendants. Il va s’agir (en gros) de votre sécurité sociale. C’est le RSI qui vous remboursera les frais médicaux. Vous serez affiliés chez eux dès le départ. C’est donc à eux que vous allez rendre une grosse part de vos charges. Le RSI c’est le grand mystère pour de nombreux indépendants. Tout au long de l’année vous recevrez des appels à cotisation émanants de leurs services. Ne cherchez pas trop à comprendre pourquoi on vous demande de telles sommes. Beaucoup avant vous ont essayé et s’y sont perdus. Parfois, vous recevrez plusieurs appels à cotisation avec des montants qui n’auront rien à voir. Parfois on vous dira que la somme des charges à régler à été régularisée sans que vous n’ayez déboursé le moindre centime. Encore une fois ne cherchez pas à comprendre. Concentrez-vous sur votre business et anticipez !! C’est le meilleur conseil que je puisse vous donner. Le RSI lui-même ne saurait pas vous donner les explications…

1558_logo_urssaf_mention_pdl

URSSAF: Union de Recouvrement pour la Sécurité Sociale et les Allocations Familiales. Il s’agit simplement de l’organisme qui va être chargé de réclamer les charges au titre du RSI par exemple. Ils sont juste collecteurs. Ils assurent la gestion de la trésorerie en fait. À la base la création du RSI était fait pour garantir la simplicité du système. Il avait été demandé aux URSSAFS de gérer les collectes d’argent. Au final est-ce plus simple à comprendre, je ne suis pas certaine. Dans tous les cas c’est à eux que vous allez envoyer votre argent. Et c’est au RSI qu’il faudra s’adresser en cas de question sur vos remboursements médicaux par exemple. Compliqué vous avez dit ??

cipav_0

CIPAV: Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse. Ou plus simplement la caisse de retraite pour laquelle vous cotiserez. Au même titre que les précédents, vous recevrez des appels à cotisation. Encore une fois, prévoyez, anticipez, économisez… Ils sont injoignables, ni par courrier ni par téléphone. Alors, ravalez vos questions et continuez à rester focaliser sur votre clientèle et sur votre trésorerie. Et vous verrez, tout ira bien !!!😀

Je crois avoir fais le tour des différents acronymes auxquels vous allez être confrontés. S’il en existe d’autres n’hésitez pas à me les donner. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser !

Envie de foncer ??runner-888016_1280

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s